Actu France du 25-11-2013

Version radio: 

Version écrite au format PDF à télécharger: 

Actu France 25-11-2013

Sources :

Mutation des 7 permis de Seine et Marne
Lettre ouverte du Collectif «  Stop au gaz d'hydrocarbures de Lorraine et d'Alsace 
L'article d'Anne Feitz - Les Echos
Festival « A nous de voir »Cinéma et Sciences

Dans la dernière émission vous nous avez parlé de ce qui ce passait en Ile de France, dans l'Aisne et la Seine et Marne où l'on était de plus en plus inquiet parce que l'Etat risquait fort de signer les mutation de permis en faveur de la sté Hess Oil .

Oui, pour faire suite à cette réunion du 8 Novembre, c'est Lundi dernier,18 Novembre que les collectifs anti-gaz et pétrole de schiste accompagnés du député-maire de Château-Thierry, Jacques Krabal et de leur avocat Arnaud Gossement, ont été reçus au ministère de l'Environnement.
Souvenez vous Philippe Martin avait dit que l'État était contraint à signer la mutation des 7 permis de recherche exclusifs d'hydrocarbures au profit de Hess Oil.
Mais le Collectif du Pays fertois avait aussitôt réagi en précisant que « La décision de justice ne contrai(gnait) pas l'État à signer.les mutations. L'Etat a comme seule obligation de s'expliquer sur son refus de signer les arrêtés de mutation et donc à les ré instruire.»
Or, alertent les collectifs, le fait de « signer ces mutations de permis créerait un précédent et, (à coup sûr) une brèche dans laquelle les pétroliers s'engouffreraient.»

Aujourd'hui que disent les opposants ?

Ils attendent « une vraie décision politique » qui soit dans la continuité de l'interdiction de la fracturation hydraulique.
La suite, dans quelques jours je suppose, lorsque le Ministère de l'Ecologie communiquera sa décision
On va à présent un peu plus à l'est, en Alsace Lorraine où le Collectif «  Stop au gaz d'hydrocarbures de Lorraine et d'Alsace » adresse une lettre ouverte aux conseillers régionaux de Lorraine
Dans cette lettre ouverte le collectif citoyen réitère son opposition farouche à l'exploitation du gaz de couche de charbon ou de schiste.qui, par les sommes colossales investies, hypothèque considérablement la mise en place d'une transtion énergétique.
Il dénonce aussi le mythe d'une miraculeuse et démagogique résolution du problème social, les créations d'emplois étant dérisoires
Enfin, il met en exergue, encore une fois, l'absence de démocratie, les populations locales étant toujours tenues à l'écart et ce malgré l’obligation d’enquêtes publiques qui s’avèrent pourtant inexistantes.

La vénérable Académie des Sciences a publié un avis sur le gaz de schiste ?

Vénérable, peut-être Loïc, mais du fait de son grand âge, surtout, car elle est bien vieille cette académie créée au 17ème siècle !
Enfin, plus précisément, il s'agit du Comité de Prospective en Energie de l'Académie des Sciences qui vient de publier un avis dans lequel il donne, purement et simplement, son blanc seing à la recherche sur les gaz de schiste.
Dans un interview au journal « Les Echos », son président, le physicien Sébastien Candel, dit qu'il était important que des scientifiques « non partisans » , ce sont ses termes, donnent leur avis.
Ces scientifiques disent rappeler les « enjeux économiques pour la France » Oui, parce que, en plus d'être non partisans, ils sont aussi experts en économie ...Et, ils ont une préférence pour le gaz, plutôt que le charbon parce que, disent-ils « Nous sommes convaincus qu’il faut réduire la consommation d’énergie, en particulier de combustibles fossiles » Surprenant, non ?
Bref, Il faut faire de l’exploration, mais attention, hein, dans de bonnes conditions et sous contrôle et en prenant toutes les précautions nécessaires et sans nier les risques...

Aurait-il des origines normandes ce monsieur ?

Je ne sais pas mais comme dirait Michel Doriez, notre confrère de l'International, il est sacrément expert en boîte à gifles
Et je ne résiste pas à vous citer une dernière pensée hautement philosophique de ce physicien : « Rien n’est sans risque dans le monde moderne ! Un moteur d’avion par exemple, c’est très compliqué : mais prendre l’avion relève d’un risque raisonné ».

Plus sérieusement et plus agréablement pour terminer, vous nous amenez au cinéma ?

La 27 ème édition du Festival « A nous de voir » Cinéma et Sciences se déroule en ce moment à Oullins,, dans le Rhône et ce jusqu'au 1 Décembre.
Dans la programmation je vous conseille vivement la projection de deux films :
En avant première, le nouveau film du réalisateur polonais Lech Kowalski
« Holy field, holy war » puis un second film « Paysage avec lutte », un documentaire réalisé collectivement par des étudiants réalisateurs de l'Université Stendhal de Grenoble3 autour de la mobilisation contre les forages en Ardèche Méridionale
Les projections seront suivies d'un grand débat « Gaz de schiste, nouvel or noir » en présence du réalisateur Lech Kowalski, de la réalisatrice Odile Allard, de l'économiste et écrivain Thomas Porcher et de Jacques Cambon, ingénieur hydrologue et membre du collectif «  Non au gaz de schiste »
Cette projection aura lieu le vendredi 29 Novembre à 20h au Théâtre de la Renaissance d'Oullins (69)

A bientôt !