Actu International du 04/10/2013

Version radio: 

Sources

Comment la chine peut basculer dans l'irrationnel, vu du New York Times

Hydro-Quebec, c'est quoi ?

Anticosti, joyau d'une île mystérieuse... Tu parles d'un mystère...

Le modèle propagandiste de Petrolia, une vidéo à voir ABSOLUMENT

 

 

Bonjour Brigitte, bonjour à tous,

 

  • Bonjour Michel, bonjour à tous. Vous êtes à l’affut des informations de l’étranger. Que s’est-il passé récemment sur la planète en matière de gaz de schiste ?

 

Il s’en passe tous les jours et on ne peut pas s’attarder sur chaque info, malheureusement, aussi, aujourd’hui, j’ai choisi de vous emmener au Québec, dans l’immense golfe du Saint Laurent par où est passé Jacques Cartier en 1534. Il y a, au milieu de ce golfe, une île, grande comme la Corse. C’est l’île d’Anticosti. La capitale est Port Menier.

 

  • Pourquoi Port Menier, parce qu’il y a des moulins ?

 

Pas tout à fait Brigitte. Vous connaissez le chocolat Menier ?

 

  • Bien sûr… Toute mon enfance…

 

Hé bien, c’est lui. Monsieur Henri Menier, qui, en 1895, a acheté l’île pour 125 000 dollars. Il en a fait sa réserve de chasse personnelle parce qu’on y trouvait des castors, des lièvres d'Amérique, des bisons, des visons, des rennes des wapitis et une race unique de cerfs : le cerf dit ‘de Virginie’. A cette époque, Anticosti était d’ailleurs surnommée ‘la perle du Saint Laurent’. Aujourd’hui, Anticosti est un parc naturel et sur le site internet de ce parc on peut lire sur la page d’accueil, sous le titre ‘Joyau d’une île mystérieuse’ je cite :

‘Imaginez ! Dans le golfe du Saint-Laurent, une île sauvage et envoûtante baignée dans la lumière transparente du Nord. Imaginez des falaises blanches que l'océan vient caresser, inlassablement. Imaginez des canyons vertigineux et le fracas des chutes puissantes. Imaginez d'immenses grottes secrètes, des cerfs de Virginie qui broutent des algues, des saumons qui ondulent dans des fosses émeraude et des phoques allongés sur des rochers, au soleil. Imaginez-vous, dans le parc national d'Anticosti’.

 

  • Ca fait rêver…

 

Les autorités d’Anticosti, elles ne manquent pas d’air… Parce que nulle part n’est fait mention de… Petrolia.

 

  • Petrolia, ça fait déjà moins rêver…

 

Surtout pas les québécois. Petrolia, c’est comme vous vous en doutez, un géant pétrolier canadien qui a défrayé la chronique il y a un mois quand a été rendue publique les détails de son entente en 2008 avec la société Hydro-Québec. En gros, Hydro-Québec, c’est un peu notre Veolia, sauf que la société n’a qu’un seul actionnaire. C’est l’état.

 

  • Une entreprise publique, donc…

 

Voilà. Et c’est pourquoi Hydro-Québec est LE propriétaire de la quasi-totalité de l’île d’Anticosti. Et l’on vient d’apprendre, donc, que la société d’état avait cédé ses permis à Petrolia en échange d’une promesse de redevance si du pétrole de schiste était extrait du sol. Autrement dit, l’état du Québec a autorisé tous forages dans son parc national, à condition qu’on lui refile un peu de pognon au passage. Pour vous donner une idée, on parle ici de 12 à 15 000 puits. 15 000 puits en corse, vous imaginez ? Le PDG de Pétrolia, Mr Proulx, en a profité pour déclarer sur son site : ‘le pétrole d’ici par des gens d’ici pour des gens d’ici’… Tu parles… On parle de milliards de dollars de recette, extrait par la main d’œuvre étrangère à pas cher et pour des gens d’ici ? Vous savez combien il y a d’habitants sur Anticosti ? 250 !

 

  • Ca n’a pas dû faire rire tout  le monde…

 

Bah non. Du coup le Mr Proulx a démissionné. Mais bien sûr, selon la formule consacrée : ‘il continuera à siéger au conseil d’administration de l’entreprise’. En clair, ça veut dire : t’inquiètes pas, tu bosses plus mais tu toucheras les sous quand même… Et des sous, il y en a puisque Petrolia possède des permis d’exploitation du gaz de schiste sur 22  % du territoire Québécois… Un quart des ressources du pays est à eux… La presse québécoise parle de ‘vol du siècle’…

 

  • Ca aide pour payer des jetons de présence aux actionnaires… Mais ce scandale révélé n’a pas provoqué de réactions dans la population ?

 

Justement. Petrolia s’est alors lancé dans une incroyable campagne de ‘blanchiment de réputation’, pourrait-on dire. Elle s’est armée de deux avocats : Lucien Bouchard et André Boiclard, réputés pour leur maîtrise des médias. Les opposants s’organisent et les plus radicaux sont immédiatement placés sur écoute au titre de nouvelles dispositions sur les lois anti-terroristes.

 

La propagande Petrolia s’organise et dégouline de bonnes intentions affichées : respect, responsabilité, écoute, transparence, rigueur, dialogue, toute la sémantique d’un Saint François d’Assise de l’Or noir… Comme on dit là-bas, Ca n’est pas parce qu’on vous casse les deux jambes en vous susurrant à l’oreille que tout va bien aller, que ça va faire moins mal. Il est possible de juger de la bonne foi de l’entreprise sur la base de ses comportements passés. Par exemple, on a vu apparaître un mouvement populaire de soutien au gaz de schiste qui répond au doux nom de : Regroupement pour l’Avancement Economique de la Gaspésie qui a organisé en tout et pour tout UNE manifestation… Organisé, oui mais par qui ? Par Monsieur David Mc Callum, qu’on voit brandir des pancartes ‘oui au gaz de schiste’. Le problème est que ce neu-neu de David Mc Callum a oublié qu’on peut lire son nom sur le site Petrolia dans la liste des membres du conseil d’administration.

 

  • C’est pas très malin…

 

Attendez, il y a mieux. Vous vous souvenez de Port Menier, la ville du roi du chocolat. Le maire de Port Menier est Monsieur Denis Duteau. Jusqu’au mois de décembre dernier, il a entraîné tout son conseil municipal pour ne pas faire barrage à Petrolia en lui octroyant une carte blanche aux forages. Le 31 décembre 2012, il démissionne de son poste de maire. Au mois d’aout 2013, sept mois plus tard, il est embauché chez… Petrolia qui l’annonce dans un communiqué de presse en précisant à son sujet, je cite : ‘Son expérience et sa connaissance des enjeux locaux sont un atout pour Petrolia’. Monsieur le maire est devenu lobbyiste contre son pays. Ils sont maintenant 9 lobbyistes Petrolia inscrit aux registres du commerce québécois. Petrolia se paie des publicités sur les chaines nationales, dans les médias locaux, achète des chercheurs universitaires, des sondages, des avocats, des forums citoyens truqués et même, nous l’avons vu, des militants.

 

  • Comment s’organise la riposte ?

 

Ah, nous y voilà. Je vous présente le ‘Guet des Activités Paralogiques, Propagandistes et Anti-démocratiques’, ce qui nous donne le GAPPA. Leurs mots d’ordre : surveiller, diffuser, combattre. Une partie des informations de cette émission provient de leurs enquêtes sur le terrain. Vous pouvez allez voir la vidéo qu’ils ont mis en ligne sur ce sujet et qui s’intitule tout simplement : le modèle propagandiste de Petrolia. Tapez ça n’importe où sur Internet et vous trouverez le joli programme.

 

  • Le modèle propagandiste de Petrolia, voilà, c’est noté.

 

Un mot encore. On peut lire dans le New York times cette information hallucinante. La chine se penche sur la possibilité d’exploiter le gaz de schiste. Il paraît qu’il y en aurait partout, en chine, mais beaucoup plus profond qu’ailleurs dans le monde et on parle de forages d’au moins 4 kilomètres. Il faudrait donc provoquer des explosions souterraines à 4 kilomètres sous terre. Bonjour les conséquences sismiques, vous imaginez. Hé bien, toujours dans le New York Times, on peut lire que le gouvernement chinois envisage de commencer les forages devinez où… Dans la province de Sichuan, bien connue pour deux raisons. D’abord son poivre, délicieux et ensuite pour ces deux tremblements de terre, en 2008, souvenez-vous, qui avaient fait… 70 000 morts. Et c’est là qu’on va provoquer des explosions souterraines ?

Je crois que ça suffit pour cette semaine. Bonsoir à tous. Merci Brigitte. N'oubliez pas d'aller écouter les autres rubriques de l'émission.